Nos revendications

 


 

Parce que nous voulons être, et rester, des professeurs,

et non devenir des animateurs socio-culturels…

 

Quelques revendications fondamentales du SIES :

cliquez ICI pour télécharger le document de deux pages

 


 

Notre métier est un métier difficile. Il l’est un peu plus chaque année et l’enseignant se retrouve bien seul. Seul face à ses élèves, seul face aux parents et à l’administration. Cet isolement est dangereux. Il faut le rompre, parler, partager, s’unir et se battre. Il faut se syndiquer. Pourquoi pas au S.I.E.S. ?

 

LE S.I.E.S. C'EST UN SYNDICAT INDEPENDANT ... OUI, MAIS DE QUEL BORD ?

 

Boutade ! Le S.I.E.S. est un syndicat REELLEMENT INDEPENDANT. Il n’est inféodé ni lié à aucune idéologie, ni à aucun parti. Il ne reçoit aucune subvention, à la différence de la plupart des autres syndicats. Il n’a qu’un objectif : en toute INDEPENDANCE, défendre les intérêts matériels et moraux des enseignants, les informer, les aider, intervenir rapidement et efficacement lorsqu’ils le demandent.

 

LE S.I.E.S., C'EST UN SYNDICAT ...

 

- JEUNE, créé en 2005 pour apporter un souffle nouveau au syndicalisme enseignant par les dirigeants du SIAES (Syndicat Indépendant Académique de l’Enseignement Secondaire Aix-Marseille) qui a fait largement ses preuves dans l’académie d’Aix-Marseille où il est le deuxième syndicat tous corps confondus (Agrégés, Certifiés, Professeurs d’EPS, PLP, CPE, CoPsy, PEGC). Le S.I.E.S. est affilié à la FAEN (Fédération Autonome de l'Education Nationale).

 

- REPRESENTATIF, et reconnu comme tel par le Ministère au fil des élections, il dépose des listes aux élections pour les CAPN pour les Professeurs Agrégés, les Professeurs Certifiés, les Professeurs et CE d'EPS et les Professeurs de Lycées Professionnels et dans le supérieur au CNESER (PRAG et PRCE) où il dispose d'un siège.

 

- EXPERIMENTE puisque les élu(e)s commissaires paritaires académiques du SIAES qui siègent dans les groupes de travail, les commissions (CAPA) et formations paritaires qui gèrent la carrière des personnels (promotions, notation, mutations…) mettent leur expérience et leurs compétences au service du S.I.E.S. et de ses adhérents quelle que soit l'académie où ils exercent. Le S.I.E.S. intervient ainsi tout au long de l’année, à tous les niveaux de l’administration, à la demande des personnels et pour vous défendre.

 

- QUI NE DIT PAS NON A TOUT, n’appelle pas systématiquement à la grève et n’investit la rue que lorsque toutes les possibilités de dialogue ont été épuisées. Au S.I.E.S., nous pensons qu’un syndicat moderne, ça ne refuse pas systématiquement tout, et ça négocie avant de combattre. Mais s’il faut combattre pour défendre notre métier, nos valeurs et vous défendre, le S.I.E.S. le fait et le fera jusqu’au bout.

 

- QUI CULTIVE L’ORIGINALITE, sans langue de bois, sans obéir à aucune chapelle, en étant disponible et à l’écoute en permanence, toujours prêt à intervenir, en pratiquant des tarifs de cotisations imbattables pour un service dont peuvent témoigner celles et ceux qui y ont eu recours.

 

- QUI A DES IDEES : enseigner est un beau métier, que l’on doit choisir par vocation. Par désir de donner, de partager, de transmettre. Nous pensons que pour former de bons élèves, il faut disposer de bons enseignants. Et qu’il n’en est de bons que bien dans leur peau, en paix avec eux mêmes et leur administration. Respectés et non considérés comme des pions. Nous pensons que chacun - du professeur débutant au vétéran chevronné - doit pouvoir enseigner dans la sérénité et le respect qui lui est dû.

REJOINDRE LE S.I.E.S.

 

c’est en fin de compte sortir de l’isolement, opter pour la PROXIMITE, être défendu dans un syndicat qui ne roule pour personne d’autre que pour vous, pour vous défendre, défendre votre métier et votre engagement pour un enseignement public de qualité, au profit de tous les jeunes qui nous sont confiés.

 


 

Le SIES, un syndicat qui veut :

 

 

- Rompre avec le conformisme pédagogique et la pensée unique.

Parler vrai, en bannissant langue de bois et préjugés idéologiques.

 

- Dénoncer les dérives des pseudo pédagogues de l’Education et les réformes qu’ils inspirent au détriment des savoirs disciplinaires.

Réaffirmer la primauté du savoir et de la transmission des connaissances par des spécialistes formés par l’Université.

 

- Dénoncer le mythe égalitariste des classes hétérogènes.

Proposer aux élèves des cursus différenciés avec des effectifs par classe modulés.

 

- Dénoncer le laxisme et la démagogie.

Restaurer la vraie démocratie, une nécessaire discipline, le sens de l’effort et l’élitisme républicain.

 

Le SIES  veut, en dénonçant l’avalanche de réformes dévalorisantes et nous promettant toutes la solution à l’échec scolaire :

Redonner à l’enseignement la qualité que la massification lui a fait perdre,

Séparer clairement l’enseignement des activités péri-éducatives,

Remettre l’École sur les rails de sa finalité :

- la transmission du savoir qui est l’INSTRUCTION

- l’apprentissage de la citoyenneté qui est l’EDUCATION

La réinstitutionnaliser dans son autorité et son indépendance, dans le cadre du service public, ce qui est la vraie LAICITE.

 

 

Le SIES, un syndicat qui combat :

 

- La dévalorisation financière et morale qui touche tous les personnels (perte de pouvoir d’achat, recul de l’âge de la retraite et amputation de son montant…).

- La redéfinition et la mise en cause de nos services et de nos statuts.

- Les remplacements de courte durée imposés par les chefs d’établissement.

- L’attribution d’heures supplémentaires au détriment de postes ou conduisant à multiplier les services partagés.

- L’affectation à temps plein des stagiaires pour pallier la pénurie d’enseignants titulaires.

- La détérioration de nos conditions de travail et de vie, conséquente à des réformes empilées et à la montée des incivilités.

- La sujétion croissante aux chefs d’établissement et aux pressions des parents

- La flexibilité en marche des emplois, avec la multiplication des services partagés, pour les titulaires en poste fixe et les TZR.

- La précarisation des personnels qui en découle et le recours de plus en plus fréquent à des contractuels et des vacataires.

 

 

Le SIES, un syndicat qui demande :

 

- Le respect de la dignité des personnels.

- Une réelle revalorisation indiciaire pour tous et le réexamen des conditions d’accès à la retraite.

- Le respect des statuts, droits et devoirs de chacun.

- Des remplacements de courte durée effectués sur la seule base du volontariat.

- Des heures supplémentaires limitées, et non utilisées pour supprimer des postes ou créer des services partagés.

- Une affectation des stagiaires à mi-temps leur permettant de parfaire leur formation.

- De mettre un terme à l’inflation de réunions.

- Le respect de la liberté pédagogique et un travail en équipe librement consenti.

- La suppression du passage automatique en classe supérieure et le respect des conseils de professeurs décidant en collégialité.

- La limitation des services partagés.

- La révision, pour les améliorer, des conditions d’exercice et des indemnités des TZR.

- La création de postes pourvus par concours statutaires.

 


REVENDICATIONS CORPS PAR CORPS

 

Elections aux CAPN (national) et CAPA (académique) : 27 novembre - 4 décembre 2014

- Professeurs de Chaire Supérieure CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

 

- Professeurs Agrégés CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Agrégés CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

 

- Professeurs Certifiés CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Certifiés CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

 

- Professeurs et CE d'EPS CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs et CE d'EPS CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

 

- Professeurs de Lycées Professionnels CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs de Lycées Professionnels CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

 

Elections aux CCPA (académique) : 27 novembre - 4 décembre 2014

- Agents non titulaires exerçant des fonctions d'enseignement et d'éducation : Profession de foi / Liste

- Agents non titulaires exerçant des fonctions de surveillance et d'accompagnement : Profession de foi / Liste

 

Elections au CTM (Comité Technique Ministériel) : 27 novembre - 4 décembre 2014

- Comité Technique Ministériel : Profession de foi / Liste de candidats

 

Elections au CTA (Comité Technique Académique) : 27 novembre - 4 décembre 2014

- Comité Technique Académique Aix Marseille : Profession de foi / Liste de candidats


Professions de foi - élections aux CAPN (national) et CAPA (académique) d'Octobre 2011

Pour visualiser de façon optimale chaque liste et profession de foi, cliquez sur la loupe pour zoomer.

- Professeurs Agrégés CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Agrégés CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Certifiés CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Certifiés CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs et CE d'EPS CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs et CE d'EPS CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs de Lycées Professionnels CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs de Lycées Professionnels CAPA : Profession de foi / Liste de candidats


Profession de foi - élections au CNESER (Enseignement supérieur et recherche - Collège B) de Mars 2011

- PRAG & PRCE : Profession de foi / Liste de candidats


Professions de foi - élections aux CAPN (national) et CAPA (académique) de Décembre 2008

- Professeurs Agrégés CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Agrégés CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Certifiés CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs Certifiés CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs et CE d'EPS CAPN : Profession de foi / Liste de candidats

- Professeurs et CE d'EPS CAPA : Profession de foi / Liste de candidats

Envoi des profession de foi : le SIES enfin reconnu représentatif par le Ministère relève le chalenge.

 


 

Le S.I.E.S. constate que l’enseignement en France est en crise. Cette crise est reconnue par tous. Elle se manifeste, entre autres, par la sortie du système éducatif de milliers de jeunes sans formation, sans repères ni culture, et sans instruction de base.

Les inégalités n’ont cessé de croître, loin des ambitions affichées au fil de multiples réformes. Le niveau d’instruction s’est inexorablement dégradé. L’enseignement public s’est dévalorisé, faisant le jeu de l’enseignement privé.

L’Education nationale ne remplit plus ainsi sa mission première de formation de citoyens instruits et l’école n’assure plus son rôle d’ascenseur social.

Dans le même temps le métier de professeur s’est trouvé socialement déclassé et financièrement dévalorisé, alors que les conditions de travail n’ont cessé de devenir de plus en plus en plus difficiles.

Le S.I.E.S. refuse que les professeurs soient relégués au simple rang d’animateurs socio-culturels et ne se résigne pas face au délabrement du système éducatif. Reprendre en chœur les slogans passéistes demandant « toujours plus de moyens » ne nous paraît pas la solution quand les sommes investies sans résultats probants sont colossales, les finances publiques dans le rouge et le système tout entier nécessite une refondation.

Le passage d’une Instruction publique, certes imparfaite, mais qui avait fait ses preuves, à une Education nationale, empilant réforme sur réforme, s’est révélé être une catastrophe pour la nation et, par les rancoeurs accumulées, un danger pour la République et la démocratie.

 

Le S.I.E.S. estime que le seul moyen de rétablir l’école dans son rôle d’ascenseur social permettant à chacun, quelle que soit son origine sociale, de s’élever et de réussir en fonction de ses goûts de ses aptitudes, est de refonder entièrement le système en redonnant aux valeurs fondamentales que sont le goût du travail, manuel comme intellectuel,  le sens de l’effort, la rigueur et le respect, la place qui leur est due.

La faillite et les ravages du collège unique, des idéologies pédagogistes et du modèle socio-constructiviste, de la massification indifférenciée de l’enseignement, de la confusion entre égalité et égalitarisme, de la dépréciation organisée des voies technologiques et professionnelles, ne sont plus à prouver.

Aussi affirmons-nous que l’école doit être remise sur pieds, en considérant que ce doit avant tout être un lieu où la transmission des savoirs et des savoir-faire prime sur toute autre considération.

 

Le S.I.E.S. revendique, pour rétablir le professeur dans le respect et l’autorité de sa fonction :

- La reconnaissance des diplômes, des années d’études et des qualifications sur lesquels s’appuie le professeur pour concevoir et mettre en œuvre son enseignement, et rétablir ainsi le prestige de sa fonction au sein de l’école et de la société.

- Le respect de la liberté pédagogique des professeurs afin qu’ils ne se voient plus imposer une pédagogie, surtout officielle, plutôt qu’une autre, ce que la Loi reconnaît par ailleurs.

- La suppression du passage automatique en classe supérieure, rendant ainsi aux professeurs et aux conseils de classe leurs prérogatives en la matière, par des décisions prises en collégialité.

- Des sanctions éducatives adéquates pour les auteurs d’agressions verbales ou physiques à l’encontre des personnels au sein des établissements ou en dehors.

- Une revalorisation significative des traitements des professeurs pour leur rendre le pouvoir d’achat perdu et la dignité à laquelle ils ont droit.

 

De même, pour permettre à tous les élèves de réussir en fonction de leurs aptitudes, le S.I.E.S. revendique :

- Que plus aucun élève n’entre en Sixième s’il ne sait lire, écrire et compter correctement.

- Que soit mis un terme à l’absurdité du collège unique et aux objectifs chiffrés, tels que 80 % d’une classe d’âge au niveau du bac, si cela doit se faire au détriment de la qualité de l’enseignement.

- Que le baccalauréat redevienne un véritable critère d’entrée à l’Université.

- Qu’il soit permis et donné aux élèves désireux de s’orienter vers la voie professionnelle de le faire dès la fin de la Cinquième, avec des passerelles leur permettant de réintégrer des voies générales par la suite.

- Que soient revalorisés l’enseignement professionnel, ainsi que l’enseignement technique en lycée pour renforcer les flux d’élèves issus de cette filière et désireux de poursuivre leurs études en BTS ou IUT.

 

Sur ces bases élémentaires le S.I.E.S. entend faire valoir que le respect de l’adulte, d’autrui, des règles et du savoir doit être réinstauré comme le fondement essentiel pour que l’école et ceux qui la servent puissent remplir leur mission d’instruction et d’éducation au plus grand bénéfice de tous les jeunes, dans leur diversité, et particulièrement des plus défavorisés, premières victimes des dysfonctionnements du système.

 

Adhérez au SIES

Soutenez notre action.

Soutenez le syndicalisme indépendant

La cotisation court sur 365 jours.

 

Le site du S.I.A.E.S.

Aix-Marseille

 

 

 

Retour page d'accueil